Épreuve intégrée de la section : Mécanicien de véhicules de tourisme et utilitaires

Code :

251000U22D1

Code domaine :

Périodes :

40 périodes

Date de début :

11/03/2019

Horaire :

Mardi de 8h30 à 11h00

Date de fin :

29/06/2019

Dossier pédagogique : 07-251000 -EI-NS

1. FINALITÉS DE L’UNITÉ DE FORMATION

  • Finalités générales

Conformément à l’article 7 du décret de la Communauté française du 16 avril 1991 organisant l’Enseignement de  promotion sociale, cette unité de formation doit :

  • concourir à l’épanouissement individuel en promouvant une meilleure insertion professionnelle, sociale, culturelle et scolaire ;
  • répondre aux besoins et demandes en formation émanant des entreprises, des administrations, de l’enseignement et, d’une manière générale, des milieux socio-économiques et culturels.

 

  • Finalités particulières

 

A travers une épreuve , le futur mécanicien de véhicules de tourisme et utilitaires  démontrera  sa capacité à mobiliser  des comportements professionnels :

  • souci de la réflexion technique,
  • précision dans le vérification de diagnostics qui lui est communiqué et dans la mise en œuvre de procédures de contrôle, de réglage et de réparation  appropriées,
  • sens de l’organisation et de planification des travaux,
  • recherches d’informations professionnelles émanant des constructeurs au moyen de l’outil informatique.

Le Conseil des études  proposera à cette fin des scénarios illustrant des situations-problèmes permettant l’évaluation du niveau de compétences atteint par l’étudiant à savoir :

  • l’intégration des connaissances, des techniques, des démarches méthodologiques spécifiques à l’exercice de la profession ;
  • la prise en compte des contraintes professionnelles comme le respect des règles de déontologie professionnelle, des dispositions réglementaires en matière d’environnement et du Code de bien –être,
  • la mise en œuvre d’une activité pratique ;
  • la capacité à évaluer une situation professionnelle, à l’analyser et à communiquer son point de vue ( approche critique et autonome).

 

  1. CAPACITÉS PRÉALABLES REQUISES

Sans objet.

  1. HORAIRE MINIMUM DE L’UNITÉ DE FORMATION

                                                                                                    Code U

  • Étudiant : 40 périodes     Z
  • Encadrement de l’épreuve intégrée
Dénomination des  cours Classement Code U Nombre de périodes  par groupe d’étudiants
Préparation collective de l’épreuve intégrée de la section « mécanicien de véhicules de tourisme et utilitaires » CT I 8
Epreuve intégrée de la section : « mécanicien de véhicules de tourisme et utilitaires » CT 0 32
Total des périodes 40

 

  1. PROGRAMME

    • Programme pour les étudiants
      • Pour la préparation collective de l’épreuve intégrée,

l’étudiant est tenu :

  • de participer aux séances collectives, d’une manière efficace, en posant les questions nécessaires à la bonne compréhension des consignes relatives à l’organisation de l’épreuve théorique et pratique : il sera particulièrement sensibilisé au fait que les résultats obtenus lors des unités déterminantes participent à la sanction de la section ;
  • de s’informer sur les modes d’organisation de l’épreuve intégrée qui évaluera sa capacité à mener une réflexion technique personnelle,  son sens de l’organisation des travaux en atelier ;
  • de participer à des séances d’exercice de prise de parole en public.
    • Pour l’épreuve intégrée proprement dite :

Mis en situation de résolution de problème illustré par un des scénarios suivants (ou tout autre scénario visant le même niveau d’intégration de compétences),

scénario 1 :

face à un véhicule  nécessitant  un réglage moteur,

  • établir :
  • un diagnostic,
  • une procédure de contrôle,
  • une stratégie d’intervention et un mode d’utilisation des équipements,
  • un bon de commande des pièces à remplacer sur base de la documentation du constructeur ;
  • justifier ses choix en se fondant sur des techniques et des connaissances actualisées et appropriées ;
  • effectuer la mise en ordre du véhicule ;

scénario 2 :

face à un véhicule présentant des anomalies sur le plan de la sécurité routière,

  • évaluer l’état du véhicule en vue d’un contrôle de l’Inspection automobile ;
  • défendre oralement la planification des travaux à effectuer et le recours éventuel à des techniciens spécialisés pour des interventions portant sur des équipements mécaniques ou électroniques ;
  • effectuer la mise en ordre du véhicule ;
  • justifier ses méthodes de contrôle et les limites de son intervention en tant que mécanicien (limite des compétences du mécanicien garagiste ;

l’étudiant sera  capable :

  • d’analyser correctement la situation – problème qui lui est proposée ;
  • de rédiger un dossier technique comprenant une documentation professionnelle actualisée et appropriée ;
  • de répondre à des questions portant sur ses choix ;
  • d’effectuer des réglages et/ou des réparations ponctuelles selon la durée de la réparation et ce, dans un délai raisonnable ;
  • d’étayer ses justifications techniques à partir d’exemples pratiques concrets ou issus de ses recherches professionnelles.

 

  • Programme pour le personnel chargé de l’encadrement

 

  • Pour la préparation collective de l’épreuve intégrée,

le chargé de cours veillera à communiquer, d’une manière explicite aux étudiants, les exigences qualitatives de l’épreuve intégrée et les critères d’évaluation ;

il organisera, selon les besoins du public, des séances de préparation à la prise de parole en public afin de donner à chacun les meilleures chances de réussite.

  • Pour l’épreuve intégrée proprement dite,

le chargé de cours veillera :

  • à prendre des contacts pour  l’organisation  de l’épreuve intégrée ;
  • à organiser le bon déroulement de l’épreuve.
  1. CAPACITÉS TERMINALES

Mis en situation de résolution de problème illustré par un des scénarios suivants (ou tout autre scénario visant le même niveau d’intégration de compétences) :

scénario 1 :

face à un véhicule  nécessitant  un réglage moteur,

  • établir :
  • un diagnostic,
  • une procédure de contrôle,
  • une stratégie d’intervention et un mode d’utilisation des équipements,
  • un bon de commande des pièces à remplacer sur base de la documentation du constructeur ;
  • justifier ses choix en se fondant sur des techniques et des connaissances actualisées et appropriées ;
  • effectuer la mise en ordre du véhicule ;

scénario 2 :

face à un véhicule présentant des anomalies sur le plan de la sécurité routière,

  • évaluer l’état du véhicule en vue d’un contrôle de l’Inspection automobile ;
  • défendre oralement la planification des travaux à effectuer et le recours éventuel à des techniciens spécialisés pour des interventions portant sur des équipements mécaniques ou électroniques ;
  • effectuer la mise en ordre du véhicule ;
  • justifier ses méthodes de contrôle et les limites de son intervention en tant que mécanicien (limite des compétences du mécanicien garagiste) ;

 

pour atteindre le seuil de réussite, l’étudiant devra prouver qu’il est capable :

 

  • d’analyser correctement la situation – problème qui lui est proposée ;
  • d’effectuer des réglages et/ou des réparations ponctuelles selon la durée de la réparation et ce, dans un délai raisonnable ;
  • d’étayer ses justifications techniques à partir d’exemples pratiques concrets ou issus de ses recherches professionnelles.
  • de présenter un dossier technique explicitant la solution choisie pour résoudre la situation – problème qui lui est soumise  et de le défendre oralement;
  • de démontrer, à travers son argumentation, sa capacité  à:
  • mener une réflexion technique et professionnelle et à mobiliser son sens organisationnel ;
  • établir des relations entre des savoirs théoriques et pratiques ;
  • utiliser correctement un ensemble de documents techniques  ;
  • interpréter et à utiliser correctement le vocabulaire technique de la profession ;
  • recourir à une base de données professionnelles pour rechercher les informations appropriées ;
  • prendre des décisions tenant compte de la législation régissant l’exercice de la profession.

 

Pour la détermination du degré de maîtrise , il sera tenu compte :

 

  • de sa capacité à énoncer clairement son analyse de la situation – problème ;
  • de la précision et de la clarté tant dans l’expression orale qu’écrite ;
  • du niveau de réflexions technique et économique mises en œuvre :
  • approche réaliste des pratiques professionnelles,
  • prise en compte des problèmes de performance et de sécurité,
  • référence à des documents professionnels,
  • connaissance approfondie des ressources matérielles et des équipements,
  • prise en compte de l’évolution des technologies nouvelles dans la pratique du métier ;
  • de son sens critique ;
  • du respect des consignes données tant dans la préparation collective qu’individualisée ;
  • du degré d’autonomie atteint.

 

  1. CHARGE(S) DE COURS

Un enseignant ou un expert.

L’expert justifiera d’une expérience actualisée dans l’exercice de la profession de technicien automobile.

 

  1. CONSTITUTION DES GROUPES OU REGROUPEMENT

 

Sans objet.